Google stadia, Explorer mon experience

Bonjour les amis ,

j’ai eu l’occasion d’essayer pendant quelques jours Google Stadia en long, en large et en travers sur la télé, sur smartphone, sur ordinateur etc.

Et je vais partager mon experience avec vous. Vous êtes prêts ?

C’est parti !
Petit rappel de ce qu’est Google Stadia : Stadia c’est un service de cloud gaming qui permet donc de jouer à des jeux vidéos qui ne sont pas stockés en local donc ça permet en fait de faire fonctionner des jeux sur des serveurs lointains, et de ne pas avoir de machine puissante pour faire tourner ses jeux et d’y jouer depuis n’importe quel appareil que ce soit un Google Chromecast, un ordinateur même s’il n’est pas puissant du tout ou même un smartphone.
Bon ça c’est pour la théorie maintenant passons à la pratique : est ce que ça marche ?Est ce que ça marche pas ?

Je vais vous dire ça tout de suite. Les seuls qui peuvent jouer pour le moment à Google Stadia sont ceux qui ont précommandé la Founder’s Edition, et ça tombe bien puisque on en a reçu une à savoir une manette Google Stadia et un Chromecast Ultra branché derrière une télé pour pouvoir y jouer sur son téléviseur.
L’un des principaux arguments du Cloud Gaming c’est d’être encore plus simple qu’une console pour pouvoir jouer à ses jeux vidéo : suffit de lancer quelque chose et voila on est sur le jeu ,ça marche tout seul
Ça,marche super bien sur Stadia notamment sur un navigateur ou sur un
téléphone il suffit de lancer l’application ou stadia.google.com sur Google Chrome et là tout de suite on a accès à son catalogue de jeux et on
peut jouer. C’est pas tout à fait la même chose sur le Chromecast qui se veut un peu comme l’équivalent d’une console sauf que bah il faut déjà paramétrer tout le Chromecast et après connecter la manette au Chromecast via le téléphone donc il faut brancher la manette avec un fil au téléphone pour qu’elle comprenne qu’elle doit se connecter au compte Google qui est sur des serveurs très lointain et ensuite envoyer l’information sur le Chromecast qui est branché à votre télé. Bref tout un micmac tout ça au final pour vous dire sur l’interface de Stadia la première fois que vous le lancez.
vous n’avez pas de jeu et que pour acheter des jeux il faut passer par
votre téléphone. Le fait de ne pas pouvoir acheter des jeux via directement Chromecast c’est dommageable dans le sens où Google essaye de faire une interface qui soit transparente et qui puisse remplacer une console de jeux sauf qu’aujourd’hui ce n’est pas le cas parce que même si Google a fait un effort quand on appuie sur le bouton central de la manette ça lance directement Stadia sur le Chromecast ,ça c’est génial c’est une idée brillante.

Enfin bref tout ça pour dire que le fait qu’on n’ait pas accès à directement un shop qui permette d’acheter les jeux via le Stadia oblige à repasser vers le téléphone et là toute la transparence qu’on avait jusque là… elle tombe en lambeaux. Et donc une fois que vous avez acheté vos jeux via votre téléphone, et là je fais une petite parenthèse pour rappeler que oui sur Stadia ça a beau être un système de cloud gaming avec un abonnement ,éventuellement il faut quand même acheter les jeux qui sont
vendus au prix fort c’est à dire que shadow of the tomb raider par exemple.
Donc je disais une fois que vous avez acheté vos jeux vous arrivez
sur l’interface de Google Stadia et vous avez accès à toute votre bibliothèque et là ça fonctionne comme n’importe quel autre service il suffit d’appuyer sur le bouton et bam ça vous lance le jeu.

Nous passons à la partie technique : est ce que ça marche ou pas? et est ce que c’est agréable de jouer sur du cloud gaming ?

Google gère absolument toute la ligne de production depuis les serveurs , et on sait que les serveurs c’est le coeur du métier de Google donc ça ils savent faire, jusqu’au codec qui encode le flux vidéo qui l’envoie à votre téléphone, pour le moment seuls les Pixel sont disponibles ou alors à votre Chromecast ultra donc ces deux appareils qui sont faits par Google,

Google partagent tout un data-center donc forcément la bande passante elle est là après j’ai essayé de mettre le service dans des conditions un peu plus
difficiles comme ici par exemple en WiFi ou il y’a cinquante personnes qui sont connectés et que c’est pas du tout la même chose. Il y’a des petits lags, il y’a des trucs qui sautent,et il y’a un temps de latence entre le
moment où on appuie sur le bouton et le moment où vraiment ça se répercute à l’écran et si vous êtes à la frame prêt, si vous êtes fans de jeux de combat si vous êtes un pro gamer tout de suite vous allez ressentir.

Après si vous avez juste envie de jouer en wifi au fond de vous glisser sous la couette à shadow’s of the tomb raider j’ai essayé et ça marche bien. Mais là où le cloud gaming est vraiment super puissance et que justement quand on a envie de jouer sur sa télé on a juste à prendre la manette à
se poser à appuyer sur le bouton ça lance sur l’écran puis quand on a envie
de bouger c’est simple on éteint son téléviseur on prend son petit crochet on le met sur la manette on pose son téléphone dessus et puis on peut jouer n’importe où y compris au fond de son lit.
La transition est super simple il suffit d’appuyer sur play sur le téléphone et avoir coupé en tout cas sur le téléviseur et on peut passer comme ça du
téléviseur au smartphone à l’ordinateur simplement.
Petite info sur la manette puisqu’il y en a qui vont se poser la question « à quoi peut bien ressembler cette manette une fois qu’on l’a dans les mains » je dois avouer qu’à la base j’étais assez sceptique et même encore aujourd’hui il y’a certains points qui me comble pas totalement avec cette manette notamment au niveau de la croix directionnelle qui est pas terrible terrible.par contre au niveau des gâchettes elles sont un petit peu molles mais elles sont plutôt pas mal les boutons ont un bon retour et les joysticks sont bien positionnés et ils agrippent bien les doigts. Le truc que j’ai trouvé vraiment intelligent finalement c’est ces longues branches qui sont un peu ridicules quand on regarde la manette comme ça ,mais qui finalement rééquilibrent très bien la manette une fois qu’on pose son téléphone par
dessus ? c’est un service de cloud gaming malin. Donc au final le
cloud gaming ça remplace pas un pc c’est sûr mais ça peut remplacer une console et surtout ça apporte de nouveaux arguments notamment la possibilité de se déplacer un petit peu partout et d’y jouer sur n’importe quel appareil d’ailleurs j’ai été très surpris de voir à quel point ça tournait très bien sûr Google Chrome qui n’est rien de plus qu’un navigateur.
Après faut rappeler aussi quand même que les jeux ils sont pensés pour être joués sur un ordinateur ou sur un grand téléviseur, donc quand vous prenez exactement les mêmes jeux et vous les retransmettez sur un écran de smartphone… on s’aperçoit quand même que c’est pas fait pour. Déjà
plein de petites écritures à droite à gauche qui sont pas forcément évidentes à déchiffrer sur un tout petit écran.

Bon maintenant ça c’est valable pour tous les services de cloud gaming si on se recentre un petit peu plus sur Google Stadia je pense que techniquement c’est le service qui est le abouti qui a le plus de chances d’offrir des conditions de jeu qui sont super agréables ,maintenant on sait que la technique c’est pas forcément le nerf de la guerre pour les joueurs parce que oui il y’a autre chose qui rentre aussi en ligne de compte quand on va s’intéresser au cloud gaming c’est le catalogue de jeux disponibles. Pour le moment moi j’ai eu l’occasion d’essayer six jeux sur coup très très maigre et c’est ça qui fait un petit peu peur avec Google Stadia parce que comme il n’y a pas beaucoup de jeu il y’a peut-être assez peu de joueurs qui vont se lancer sur le service et si le service n’est pas assez rentable on sait que Google a l’habitude de fermer ses offres qui ne fonctionnent pas très bien. On l’a vu avec Google+ avec Google Wave etc
je vais pas vous refaire la chanson. Mais comme Google a cette réputation de croquemitaine du coup les développeurs ne sont pas super chauds à se lancer sur Stadia parce qu’ils ont peur justement de se lancer sur une plateforme qui a une durée de vie qui est peut-être limitée. Mais du coup comme les développeurs ont peur et bah du coup il n’y a pas énormément de jeux sur Stadia. Vous voyez où je veux en venir : c’est un petit peu le serpent qui se mord la queue


Bon maintenant Google a ouvert son propre studio de développement de jeux à Montréal mais vu qu’il vient juste d’ouvrir il faut pas s’attendre à ce qu’il y ait un jeu qui sorte tout de suite et c’est à se demander du coup si Google ne s’est pas un petit peu précipité pour lancer son service qui ressemble plus ou moins une bêta.

Aujourd’hui il suffit de regarder un petit peu toutes les options que Google
puisque l’une des grandes forces du cloud gaming c’est de pouvoir tourner
sur un serveur en même temps que les parties des autres joueurs,
donc en fait ça réduit les latences entre ces deux connexions

là, entre ces deux joueurs qui jouent ensemble et du coup si vous voulez par exemple affichern les fenêtres de vos coéquipiers sur votre écran ce sera possible avec Stadia.
Si vous voulez prendre votre partie et l’envoyer à un autre joueur ce sera
possible avec Stadia mais c’est pas possible aujourd’hui et ça c’est un
petit peu dommage parce qu’on n’a pas pu réellement tester toutes les forces qui étaient promises par Google Stadia et ça il faudra encore attendre.

Du coup oui Google Stadia personnellement j’ai vraiment envie d’y
croire parce que déjà ça fonctionne super bien et qu’il y’a beaucoup de possibilités derrière. Maintenant c’est aussi beaucoup de promesses et on sait pas réellement ce que ça va donner et surtout ce que ça va donner quand l’abonnement sera ouvert et que tout le monde va envahir les data-centers.

Est-ce que ce sera aussi agréable ?
j’y ai joué tout seul dans mon coin C’est pas sûr mais ça seul l’avenir nous
le dira

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.